Doggybags

Plus brutal qu’un coup de fusil à pompe en pleine tête et plus vicieux qu’un arrachage de dent à la pince-monseigneur, DoggyBags est une série de 13 recueils d’histoires courtes, hommage aux pulps et aux comics d’horreur des années 50 qui ne fait pas dans la dentelle: les chromes rugissent, les calibres crachent et l’hémoglobine coule à flot dans la joie et la mauvaise humeur. Sortez-vous p’tits sacs pour toutous, parce qu’il va y’avoir de la viande en rab.

Doggybags 10, couvertureMotor City

Doggybags 10

Motor city

Dessiné par Thomas Rouzière

Dans Détroit qui a subi sa deuxième faillite, une bande d’orphelin survit à peine en ramassant des cadavres d’animaux tandis que des photographes tentent de réhabiliter un ancien quartier en le transformant en centre artistique. Leur rencontre sera esthétiquement sanglante.

Doggybags 11, couvertureSagrado corazon

Doggybags 11

Sagrado corazon

Dessiné par Loïc Sécheresse.

Lucho n’aurait jamais dû doubler son boss. Maintenant ses amis sont morts et il est blessé et pourchassé.

Heureusement, Veru, la propre sœur du boss, est là pour l’aider. Le temps que tout se calme, elle l’envoie se faire soigner dans un ancien monastère, Sagrado Corazon, le Sacré Cœur, peuplé uniquement de bimbos aussi séduisantes qu’accueillantes.