Table ronde Utopiales : la Cryptographie

” Conserver des données, transmettre l’information, ne pas la rendre forcément accessible à tout le monde, voilà ce qui pourrait définir l’invention de l’écriture dont l’usage ne s’est répandu que depuis environ deux siècles alors que l’humanité en use depuis un peu plus de 5000 ans. La cryptographie serait-elle une couche de complexité sur ce qui l’était déjà ? ”

Pour écouter la table ronde sur la Cryptographie modérée par marion Cuny à laquelle j’ai participé avec Eric Gauthier, Laura Fernandez, c’est par ici :

Table ronde : la Cryptographie aux Utopiales 2019

Rencontre à Bayeux

Vous avez envie de discuter de peplum, de SF ou des deux ? Alors venez me retrouver le samedi 9 novembre à 15h à la (superbe) Librairie Metropolis de la bonne Ville de Bayeux.

En plus, je vous signerai mes derniers opus : Alix Senator ( Casterman BD) et MMCXIX : les Futurs des Belles Lettres (Éditions Les Belles Lettres ).

Utopiales 2019

Je serai comme tous les ans et toujours avec autant de plaisir au prochain festival des Utopiales de Nantes. Il se tiendra à la Cité des Congrès du 31 octobre au 3 novembre prochain sur le thème de « Coder/Décoder » puisqu’ « en perçant les codes cryptés dans toutes les pensées, les actions, les réalisations et la chair même de l’humanité,
la science-fiction s’est attachée de tout temps à décoder notre réalité. »

Je serai, bien sûr, là pour discuter avec vous mais aussi participer à plusieurs tables rondes :

– jeudi 31 octobre
10h30 — Scène Shayol : Cryptographie
Conserver des données, transmettre l’information, ne pas la rendre forcément accessible à tout le monde, voilà ce qui pourrait définir l’invention de l’écriture dont l’usage ne s’est répandu que depuis environ deux siècles alors que l’humanité en use depuis un peu plus de 5000 ans. La cryptographie serait-elle une couche de complexité sur ce qui l’était déjà ?
Avec : Éric Gauthier, Laura Fernández, Valérie Mangin Modération : Marion Cuny

– samedi 2 novembre
13h30 — Scène Shayol : L’exercice du pouvoir Combien de romans de science-fiction théorisent la montée des extrêmes et la fin de la démocratie ? La grogne sociale s’est faite mondiale. Manifestations violemment réprimées, surdité étatique aux revendications et rejet des migrations amènent désormais le citoyen à s’interroger sur l’avenir de la démocratie. Celle-ci est-elle devenue un mensonge d’État ? Avec : Valérie Mangin, Guillaume Lavenant, Tade Thompson Modération : Yann Olivier

19h00 — Salle Tardis : L’Antiquité décode le futur
Trois des auteurs de MMCXIX Les futurs des Belles Lettres évoquent comment ils ont travaillé à ce recueil qui célèbre le centenaire de la maison d’édition éponyme, mais aussi, plus généralement, comment les mythes, l’histoire et les thèmes de l’Antiquité sont revisités par la science- fiction et permettent de la décoder.
Avec : Valérie Mangin, Pierre Bordage, Raphaël Granier de Cassagnac
Modération : Vincent Bontems

– dimanche 3 novembre
16h – Scène Hetzel : Léonard de Vinci
Le 2 mai 1519, il y a donc 500 ans, mourrait à Blois le signor Leonardo di ser Piero da Vinci, appelé aussi Léonard de Vinci. Son prénom est devenu synonyme de génie touche à tout, on le retrouve en bande dessinée mais aussi en série télé. De la peinture à l’ingénierie, en passant par la philosophie, hommage à l’incarnation de l’Homme Parfait de la Renaissance.
Avec : Ada Palmer, Stéphane Levallois, Valérie Mangin Modération : Xavier Mauméjean

Et pour découvrir le reste du programme, c’est par ici : Toutes les tables rondes, les expos, les films…

Exposition Alix senator

À partir du 19 septembre prochain, vous pourrez admirer (et acheter) les magnifiques planches que Thierry Démarez a réalisées pour le tome 9 des aventures d’Alix senator à la librairie Bulles en Têtes située 42 rue le Peletier dans le 9e arrondissement de Paris.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici les 5 premières pages des Spectres de Rome version noir et blanc :

Alix Senator 9 : premières pages

“De retour de Pétra, Alix découvre la capitale romaine en proie à la peur. Des meurtres étranges ensanglantent les rues au point que la panique gagne même la garde impériale. Certains accusent les lépreux, d’autres les Orientaux, mais Auguste sait que la vérité est ailleurs. Refusant de céder à la terreur ambiante, Alix se lance sur la trace des spectres de Rome. Sans se douter qu’il pourrait devenir aussi dangereux qu’eux.”

Vous pourrez découvrir Les Spectres de Rome en librairie mercredi prochain. Pour vous aider à attendre, voici les cinq premières pages de l’album.

La dédicace, saison 127, épisode 53

Milou est revenu tout joyeux de la boîte aux lettres ce matin. Pour une fois, il n’avait pas à transporter les piles de livres du Comité de sélection Série d’Angoulême mais juste une grande enveloppe. En plus, c’était une enveloppe envoyée par une lectrice. C’est très rare !

J’ai donc ouvert avec une certaine curiosité, voire une certaine joie… La lectrice, on va l’appeler Florence Dupont, me demandait une dédicace pour son père à l’occasion de son anniversaire. Comme c’est gentil ! J’ai bien failli dire « oui ».

Mais Milou m’a arrêtée juste à temps. Il a flairé le piège dès qu’il a vu que la lettre était adressée à « madame Bajram ». Bon, à part la pâtissière quand je viens commander une tarte aux pommes, personne ne m’appelle comme ça. Surtout pas mes lecteurs : il y a écrit « Valérie Mangin » sur tous mes albums, ce n’est pas pour rien. Aaah là là… Je vous passe le laïus sur le fait d’être encore ramenée à être la femme de mon mari après des années dans la BD et des dizaines d’albums parus.

Je continue donc la lecture. Florence est « désolé » dès la première ligne. Oui, au masculin. Curieux. Autre curiosité, elle signe à la fin de son courrier « Melle Dupont ». Déjà quand j’étais ado, plus aucune fille de 15 ans ne signait comme ça. Ou alors, je suis passée au travers de la dernière mode réactionnaire ? Ou alors plus sournois, ce n’est pas Florence mais son papa qui écrit ? Le fameux grand fan de mes albums ?

Enfin, de mes albums… et de ceux de Denis aussi. D’ailleurs « Florence » a bien pris soin de joindre deux feuilles blanches à son courrier. Des fois que monsieur Mangin veuille lui faire un petit dessin sans doute ?

Milou a bien eu raison d’être méfiant. Plus je lis la lettre, plus j’ai l’impression que « Florence » est un homme et qu’il a juste cherché à se servir de ma présupposée gentillesse féminine pour avoir une dédicace de Denis. En clair, « Florence » ne serait-elle pas en train de me prendre pour une idiote ?

Peut-être que je me trompe et que c’est juste de la paranoïa… Dans ce cas, je m’excuse auprès de « Florence ». Mais j’en ai déjà tellement vu avec les collectionneurs de dédicace que je ne peux plus me montrer naïve.

D’ailleurs, maintenant que j’y pense, comment « Florence », qui qu’elle soit, a-t-elle eu mon adresse ? Denis et moi avons toujours veillé à protéger notre sphère privée. Nous sommes donc sur liste rouge et avons toujours demandé à nos proches et collaborateurs de ne pas divulguer téléphone et adresse. Apparemment quelqu’un s’est cru autorisé à le faire…

Inutile de dire que je ne répondrai pas à « Florence ». Je vais plutôt aller chercher une sucrerie pour récompenser Milou.

Festival d’Angoulême : création d’un Comité de sélection série

Bonne nouvelle pour les séries : grâce à Stephane Beaujean, le directeur artistique du FIBD, elles ont enfin leur Comité de sélection dédié au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême , comme les albums jeunesses ont le leur.

J’en ferai bien sûr partie et avec d’autant plus de plaisir que, durant les trois années pendant lesquelles j’ai été au comité de sélection générale, j’ai regretté que les séries ne puissent y tenir plus de place et y avoir plus de visibilité.

Voilà qui est réparé.
Pour être plus précise, seront concernées : les « séries de tout horizon, franco-belge, comics et manga. Une série est définie par un corpus constitué au minimum de 3 albums, et ne limite pas au champ du mainstream ou divertissement. Cette sélection comprendra entre 6 et 10 titres en fonction des années et les sagas très longues seront traitées dans cette sélection. »

Bref, ça valait le coup de militer un peu pour nos chères séries, qui sont une particularité forte de la Bande Dessinée depuis ses origines. Ça valait le coup… même si je ne pourrai pas prétendre à un prix en tant que membre du comité. On n’est jamais aussi mal servi que par soi-même 😀

Rencontre toulousaine

Du 22 février au 22 septembre se tiendra au Musée Saint-Raymond de Toulouse une exposition sur l’Antiquité dans la culture pop à laquelle Thierry Démarez et moi avons le plaisir de participer avec Alix Senator : Age of classics.

Le samedi 23 février, je serai donc au musée pour une rencontre de 15 à 18h avec Jean-Claude Golvin, Clarke et, bien sûr Denis Bajram.

Venez nombreux !

Angoulême 2019

Comme chaque année, je serai présente au prochain festival de la Bandes dessinée d’Angoulême.
Je signerai mes albums sur le stand Casterman :
– Jeudi 24 janvier de 15h à 16h30
– Vendredi 25 janvier de 15h30 à 17h
– Samedi 26 janvier de 18h à 20h
J’y serai avec Denis Bajram mais Thierry Démarez et Steven Dupré sont restés à la maison pour préparer nos prochains albums.