Anecdotes et images de la semaine

Tous les jours ou presque, je poste sur les réseaux sociaux des images et/ou des anecdotes qui m’ont fait réagir sans mériter un vrai article sur ce site. Alors je les rassemble pour les publier ensemble quand j’en ai l’occasion. Si vous n’avez pas envie d’attendre, vous pouvez aller voir mes murs Instagram et Facebook : tout est visible par tous.

Voici les dernières publications de ce genre.

– Parfois, j’aimerais être une super-vilaine, genre Lestat croisé avec le monstre du Loch Ness. J’ai déjà trouvé mon repaire en Irlande. Bon, il y a des travaux à prévoir, mais le potentiel est énorme.

Photo prise par @bokehm0n du château McDermott dans le comté de Roscommon
– L’hallucination du 14 ocotbre
Toxicité maternelle, entendue sur France Culture et citée de mémoire.
L’écrivain Georges Simenon avait un frère engagé dans le mouvement pro-nazi belge Rex. Il fut même volontaire auprès de la Waffen-SS Wallonie.
Quand il mourut en 1947, leur mère dit simplement à George : « j’aurais préféré que tu meures à sa place. »
Georges Simenon avec son frère cadet Christian (à gauche), vers 1907-1908. ©rue des archives/tallandier

– Quand tu relis tranquillement le début de Sandman un samedi soir d’octobre et que tu tombes nez à nez avec César et la Pythie…

Enfin, pour les amateurs de Neil Gaiman et Mike Dringenberg, vous savez que César n’est pas vraiment César ni la Pythie la Pythie: il s’agit d’un rêve de John Dee, le Dr Destiny, ennemi de Sandman qui lui a volé son rubis.
Mais le fait que César ait rêvé de violer sa mère est sinon attesté historiquement, du moins fait partie de la légende du dictateur. L’historien grec Plutarque raconte précisément que César « rêva qu’il s’unissait sexuellement avec sa mère » le veille de franchir le Rubicon, c’est-à-dire d’entrée sur le territoire de Rome avec son armée, chose totalement interdite et même tabou. Ici violer sa mère, c’est donc s’emparer par la force de Rome, la mère de tous les citoyens de la ville. Un rêve qui se voulait prémonitoire.
Mais, malheureusement pour César, Rome s’est défendue.

Erreur sytème : un mur à la Trump

Et si la Belgique était la dernière terre de liberté en Europe ? Là où on peut encore refuser de porter un implant et où les migrants peuvent encore espérer trouver un refuge ?
C’est l’un des partis pris d’Erreur système, l’album que j’ai réalisé avec Jenolab chez Casterman.

Alors, bien sûr, plus question d’ouverture des frontières entre la France et la Belgique, au contraire, il y a entre elle un mur que n’aurait pas renié Donald Trump, infranchissable ou presque !

Alix tome 41 ?

C’est sorti dans plusieurs organes de presse donc je peux vous le dire à présent : Chrys Millien et moi sommes en train de réaliser le prochain Alix, le tome 41.

Il s’intitulera La Reine des Amazones et se déroulera en Grèce ou plutôt au nord de celle-ci dans l’ancienne Macédoine.

Je ne vous en dirai pas plus aujourd’hui mais je vous laisse découvrir une partie de la première page :

Erreur système : Preview

Dès aujourd’hui vous pouvez découvrir le début d’Erreur système sur le site Casterman : le premier attentat et le début de l’enquête d’Anastasia en pleine campagne électorale dominée par un parti d’extrême-centre en pleine dérive sécuritaire.
Vous voyez, page 1, on est à Paris, gare du nord, bientôt… Rien n’a changé ou presque depuis notre belle année 2022.
La suite, c’est par ici : Casterman – Erreur système

Erreur système : Anastasia

Pour vous faire patienter jusqu’au 2 mars, Jenolab et moi allons commencer à vous parler d’Erreur système et à vous en montrer des images.

Aujourd’hui, on vous présente notre héroïne, Anastasia Ovard, parce qu'”Erreur système”, c’est avant tout son histoire à elle.Anastasia est une jeune policière pleine d’empathie qui va enquêter sur une série attentats en pleine campagne pour les élections présidentielles.Accompagnée de sa fidèle peluche Kimi, elle va de voir vaincre sa phobie des implants pour démêler le vrai du faux au risque de mettre en danger sa carrière et même sa relation amoureuse avec son cher Kévin.

Mais je laisse la parole à Jenolab :
Pour moi, Anastasia est un peu l’âme de ce projet, elle centralise tous les thèmes de cette histoire, son rejet des implants et son empathie naturelle contraste avec tout ce que représente le système. C’est une femme pleine d’initiative qui affronte les obstacles avec conviction et qui se bat avec ses valeurs. C’est avec cette idée en tête que j’ai pensé son design, dans lequel il fallait ressentir toute l’action et le mouvement qui la caractérise. Que ce soit dans sa coupe de cheveux, son regard, ses vêtements ou ses attitudes, elle devait être la plus expressive possible, ce qui m’a aidé à la faire évoluer dans toutes les situations, dans les phases d’action comme dans les moments les plus intimes. Son design change à un moment de l’histoire : les manches retroussées, la veste plus ouverte et des couleurs plus claires. Des symboles qui témoignent du changement intérieur qu’elle est en train de vivre.

Alix senator à l’étranger

Matinée spéciale éditions étrangères pour Milou aujourd’hui.

Pour mes amis portugais qui seraient passés à côté : les deux premiers tomes d’Alix senator sont disponibles dans leur langue depuis quelques mois aux éditions Gradiva.

Sinon ce sont les éditions Cobolt qui ont emmené notre sénateur préféré jusqu’au Danemark et en Suède.

Erreur système

Erreur système , ou comment une série d’attentats vient perturber la campagne électorale pour les présidentielles.

Rassurez-vous, « Erreur système », n’est pas le recueil de mes prédictions pour les mois qui viennent. Il s’agit de ma nouvelle dystopie d’anticipation dans l’esprit de la série Black mirror . C’est un projet important pour moi et sur lequel je travaille depuis déjà quelques années avec Jenolab, un talentueux nouveau venu dans la BD.

« Paris, bientôt. Des élections présidentielles se préparent dans une France enfin apaisée et sécurisée. Chacun porte un implant qui permet de le géolocaliser et qui est censé dissuader tous les criminels en puissance… Hélas, une série d’attentats meurtriers vient démentir cette trop belle certitude. Anastasia Ovard, une jeune inspectrice implantophobe et pleine d’empathie, est chargée de l’enquête. Très vite, elle se rend compte que les données des terroristes présentent d’étranges incohérences, comme si le système de géolocalisation des implants avait commis des erreurs… ou avait été piraté. Sous le choc, elle poursuit ses investigations. Mais la vérité a toujours un terrible prix : Anastasia ne pourra s’en approcher qu’au risque de ruiner sa carrière, son couple voire sa vie entière. »

« Erreur système » à paraître le 3 mars, aux éditions Casterman.

Bonne année 2022

Pour une fois, notre carte de vœux commune à Denis et moi est prête dès le 1er janvier.

Les plus attentifs d’entre vous remarqueront dans la galerie de nos personnages une jeune femme inconnue. C’est Anastasia avec son adorable peluche Kimi. Ils sont les héros de mon prochain album, “Erreur système” à paraître en mars prochain chez Casterman avec le talentueux Jenolab au dessin. Mais je vous reparlerai bientôt plus longuement.

En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2022.

Exposition consacrée aux scénaristes à Angoulême

Le Festival d’Angoulême souhaitait consacrer une exposition au travail de l’excellente Loo Hui Phang en 2022, mais elle a choisi d’en faire plutôt une exposition consacrée au travail des scénaristes en général. Grâce à cette initiative engagée, je serai donc exposée avec 29 autres autrices et auteurs à Angoulême prochain.
Cela fait toujours plaisir d’être mis en valeur, évidemment, mais ici cela le fait d’autant plus que les expositions consacrées aux scénaristes restent encore rares même s’ils ont beaucoup de choses à montrer et à raconter.