Report du prochain Alix

Amies et amis alixophiles, le prochain tome des aventures du jeune Alix, La Reine des Amazones, que je suis en train de commettre avec Chrys Millien au dessin et Jean-Jacques Chagnaud à la couleur ne sortira pas cet automne.

Il n’est pas encore terminé et, pour ne pas risquer de gâcher l’album en allant trop vite sur la fin, sa sortie a été reportée par Casterman au printemps prochain. Il vous faudra donc attendre quelques mois de plus avant de découvrir les Amazones et leurs terrible reine, mais ce sera pour la bonne cause.

Publié le Catégories Actualités personnelles, Alix, Livres, Preview
Partager LinkedIn

Santorin, la Crète et l’Atlantide

Le temple du Minotaure, le mystérieux sanctuaire atlante que découvre Alix dans sa dernière aventure, se situe près d’une île des Cyclades, Théra, appelée Santorin de nos jours. Ce n’est pas un hasard.

L’Atlantide est une civilisation imaginaire décrite par Platon, un philosophe du Ve siècle avant notre ère. On l’a cherchée ensuite partout dans le monde, mais c’est seulement le XX e siècle qui l’a associée avec la Crète et plus encore avec Santorin, située à 100 kilomètres environ au nord de la grande île.

L’île de Santorin, an 2000 – EOS photo NASA

Tout a commencé avec l’archéologue Spyridon Marinatos. En 1939, il a effectué des fouilles en Crète et posé l’hypothèse que la pierre ponce trouvée dans le sol provenait d’une éruption du volcan de Santorin. Pour lui, un tsunami causé par cette même éruption a entraîné la chute de la civilisation minoenne et le mythe de l’Atlantide est né du souvenir déformé de cette catastrophe.

De fait, Santorin a connu une énorme éruption vers 1600 avant notre ère, une des plus puissantes de notre Histoire. Le volcan a été pulvérisé ou s’est effondré sur lui-même. La mer est entrée en contact avec la lave qui devait atteindre les 1000° C. Ce brutal choc thermique a engendré un gigantesque tsunami. Au moins trois vagues de plus de vingt mètres de haut ont pénétré les côtes de la Crète sur des centaines de mètres emportant tout sur leur passage. Mais on pense aujourd’hui que cela a été insuffisant pour causer la décadence de l’île. Elle ne s’est produite vraiment que quelques siècles et quelques autres catastrophes plus tard.

Le cataclysme a-t-il néanmoins inspiré l’Atlantide ? Rien n’est moins sûr non plus. Il n’est pas évoqué par Platon, ni par aucun autre auteur de l’Antiquité. Sa date ne correspond pas à celle donnée pour la disparition de la cité légendaire et la géographie de celle-ci est très différente de celle de Santorin. Le plus probable est donc que le rapprochement fait entre la catastrophe réelle et le récit platonicien est aussi erroné qu’il peut être stimulant pour l’imagination.

Alix tome 41 ?

C’est sorti dans plusieurs organes de presse donc je peux vous le dire à présent : Chrys Millien et moi sommes en train de réaliser le prochain Alix, le tome 41.

Il s’intitulera La Reine des Amazones et se déroulera en Grèce ou plutôt au nord de celle-ci dans l’ancienne Macédoine.

Je ne vous en dirai pas plus aujourd’hui mais je vous laisse découvrir une partie de la première page :

Dédicaces à Bruxelles

Ami.e.s belges, je serai la semaine prochaine à Bruxelles pour quelques séances de dédicaces :

– Mercredi 17 novembre :
• BDWEB à St Gilles de 16h à 18h00 avec Chrys Millien

– Vendredi 19 novembre :
• Slumberland Woluwe de 10h30-12h00
• Brüsel Anspach de 15h00 à 17h30
avec Chrys Millien & Regric

Alix et Alix senator contre le Minotaure

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer dès maintenant la couverture du prochain Alix Senator qui sortira en janvier prochain.

Vous ne rêvez pas, elle rappelle bien la couverture du prochain album du jeune Alix qui arrive en novembre. Et pour cause, le sénateur va retourner sur les lieux de son aventure de jeunesse et affronter une nouvelle fois le mystérieux minotaure qui donne son nom aux deux albums.

“L’Œil du minotaure” (Alix, t.40) et “L’Antre du minotaure” (Alix senator t.13) peuvent bien sûr se lire séparément sans problème. Mais ils forment aussi un diptyque et résonnent chacun l’un avec l’autre.

Lier ainsi les deux séries n’a pas été une mince affaire et je dois remercier Chrys Millien, Thierry Démarez et #jeanjacqueschagnaud d’avoir joué le jeu à fond avec moi.

Un grand merci aussi au Comité Martin et à Casterman de m’avoir fait confiance une nouvelle fois.

Alix et l’œil du Minotaure

Alix n’a pas toujours été sénateur. Le 10 novembre, vous le retrouverez, jeune et déjà beau, dans “L’œil du minotaure” que j’ai réalisé avec un autre nouveau venu sur la série : Chrys Millien.

” A Rome, Servilia, maitresse de Jules César et mère de Brutus, se meure à petit feu empoisonnée par un bijou que lui a offert le dictateur.
Persuadé qu’il était la cible de l’empoisonnement, César lance Brutus et ses amis Alix et Enak sur les traces du marchand grec qui lui a vendu cette perle après son triomphe gaulois.
Démarre alors une haletante course poursuite en mer Méditerranée. L’enquête mènera nos héros jusqu’en Crète au cœur du labyrinthe sacré du monstrueux Minotaure…”

César et Brutus dans le prochain Alix

Pour commémorer dignement les ides de mars, le 15 mars dans le calendrier romain, voici un nouvel extrait du prochain Alix que je scénarise avec César et Brutus en guest stars.
Vous retrouverez la totalité de leur rencontre dans L’Œil du Minotaure le 10 novembre prochain.

[PODCAST] Les Enquêtes du Louvre – Les Taureaux ailés de Khorsabad

Amis amateurs d’art (et de malédiction) antique, pour tout savoir sur la mystérieuse Khorsabad, où Alix Senator a vécu sa dernière aventure, retrouvez-moi sur ce réjouissant podcast réalisé par Martin Quenehen, avec Ariane Thomas, directrice du département des Antiquités orientales du Musée du Louvre, Michael Rakowitz, artiste et Lionel Marti, archéologue et assyriologue au Collège de France.

“Dans la cour Khorsabad, deux gigantesques taureaux ailés à tête d’homme nous observent. Sculptés il y a près de trois mille ans, ils ont quelque chose de tranquille et même de bienveillant. Ils sont cependant porteurs d’une terrible malédiction. Une malédiction qui a frappé les ennemis du roi assyrien Sargon II, leur « maître », mais qui lui a peut-être aussi coûté la vie.”