Tsukasa Hōjō , de Cat’s eye à City hunter

Le 5 mars 1959 nait à Kokura, le futur mangaka Tsukasa Hōjō. Même si vous ne l’avez pas lu, vous avez forcément vu les dessins animés tirés de ses œuvres si vous avez été ado dans les années 80/90.

De 1981 à 1985, il a réalisé sa première série à succès Cat’s eye qui met en scène les tenancières d’un café, le Cat’s eye, qui se transforment en redoutables voleuses après la fermeture. Voleuses pour la bonne cause, bien sûr, puisqu’elles ne s’emparent que des œuvres d’art produites par leur père mystérieusement disparu, dans l’espoir de le retrouver un jour.

Ce manga terminé, Tsukasa Hōjō commencea une autre comédie: City hunter (Nicky Larson dans la version française de l’adaptation animée). 35 volumes ont été réalisés de 1986 à 1992. Ryô Saeba, notre « Nicky Larson », sorte de détective/garde du corps/mercenaire vient en aide aux jeunes femmes qui lui plaisent… un peu trop au goût de sa partenaire, Kaori. Bien sûr, ils sont amoureux l’un de l’autre et bien sûr, aucun d’eux ne l’avouera avant la fin de la série.

Depuis Tsukasa Hōjō a réalisé Angel heart, une série parallèle à City hunter, F.Compo, une comédie familiale et de nombreuses histoires courtes.

Publié le Catégories Bande dessinée, Éphéméride
Partager Google+ LinkedIn