Les chocolats de Pâques

La tradition d’offrir des chocolats à Pâques date du XIXe siècle. A cette époque le chocolat cesse d’être seulement une boisson pour commencer à être mangé. Il est encore très cher et il faut attendre 1870 et l’utilisation des premiers moules pour qu’il se répande dans toutes les couches de la société.
Pour Pâques, les chocolatiers commencent alors à proposer des œufs, le cadeau traditionnel de cette grande fête chrétienne depuis l’Antiquité. Ils symbolisent la résurrection du Christ. Petit à petit, on commence à offrir aussi des poissons, un autre symbole du Christ, des cloches (celles des églises se remettent à sonner après trois jours de silence), des agneaux qui rappellent le sacrifice christique…
Seul le lapin de Pâques a une origine non-chrétienne. Il symbolise la fertilité et le renouveau de la nature dans beaucoup de traditions polythéistes antérieures au Christ. Ainsi, en Saxe, le lapin est le compagnon de Éostre, la déesse du printemps, dont le nom a donné « Easter », Pâques en anglais. Assimilé par les Chrétiens, il devient le messager censé apporter les œufs.

Le magnifique spécimen ci-dessous vient de La pâtisserie de la Reine Mathilde, dans ma bonne Ville de Bayeux.
(vous pouvez admirer mon sang-froid : j’ai réussi à me pas commencer à le manger le temps de prendre la photo contrairement à la galette des rois)

Publié le Catégories Éphéméride
Partager Google+ LinkedIn