La mort d’Auguste

Octavien ou plutôt Imperator Caesar Divi Filius Augustus, comme on appelait l’empereur à la fin de sa vie, est mort le 19 août 14 après Jésus-Christ dans sa villa de Nola en Campanie (sud de l’Italie).

Il a 76 ans. Selon les historiens antiques Tacite et Dion Cassius, sa chère et tendre épouse, Livie, lui aurait servi des figues empoisonnées (au bout de plus de 50 ans de mariage quand même, on peut saluer sa patience). Mais rien n’est jamais venu appuyer leurs dires et il semble plutôt qu’Auguste soit tout simplement mort de mort naturelle.

D’ailleurs un autre auteur antique, Suétone, souligne que l’empereur est mort « au milieu des embrassements de Livie ».

C’est aussi Suétone qui ajoute qu’Auguste « ayant reçu ses amis, (…) leur demanda s’il paraissait avoir bien joué le drame de la vie, et y ajouta cette finale : « Si vous avez pris goût à ces délassements, ne leur refusez pas vos applaudissements. » Des paroles bien cyniques pour un homme qui l’était sans doute tout autant.

Ci-dessous :
Fragment en bronze d’une statue équestre d’Auguste, premier siècle avant Jésus-Christ, Musée national archéologique d’Athènes, Grèce.

Publié le Catégories Alix Senator, Histoire antique
Partager Google+ LinkedIn