Piscina mirabilis

Les Spectres de Rome, le tome 9 d’ Alix Senator, se terminent dans un endroit grandiose qui a malheureusement disparu de nos jour : le réservoir où se déversait l’eau de trois aqueducs arrivant à l’est de Rome.
Mais il nous reste d’autres constructions romaines du même genre dont une près de Naples. Alimentée à l’origine par l’ « Aqua Augusta », un autre aqueduc, elle est si spectaculaire qu’on l’appelle depuis le XVIe siècle, « piscina mirabilis ». Ce gigantesque réservoir d’eau potable a été creusé dans la pente au-dessus du port de Misène : l’endroit idéal pour approvisionner en eau les navires militaires qui stationnaient dans la baie. Haut de 15 m, il était long de 72 et large de 25. Sa capacité totale était de 12 600 mètres cubes.
Les trous que vous voyez entre les voûtes servaient à ventiler la piscina mais aussi d’emplacement aux machines qui prélevaient l’eau et l’envoyaient dans les canalisations qui la distribuaient.