Alésia : d’Alix à Alix senator

La Forêt carnivore peut se lire sans connaître la série Alix classique comme tous les autres Alix senator. Mais j’y reprends des thèmes déjà abordés par Jacques Martin en son temps dans deux de ses albums : le Sphinx d’or et Vercingétorix. On y voit la bataille d’Alésia et on y découvre les terribles destins des Gaulois vaincus.

C’est la première fois que Thierry Démarez et moi nous livrons à cet exercice. Alors nous avons voulu qu’il ne se situe pas seulement dans la trame du récit mais aussi dans sa forme. Ainsi quand Alix raconte ses souvenirs de la guerre des Gaules et de la mort de Vercingétorix à ses neveux, Thierry a plusieurs fois redessiné dans son style des cases utilisées par Jacques Martin. je vous laisse comparer 🙂

Alésia dans La Forêt carnivore

 

On s’est aussi amusés à jouer avec la vision de Jacques Martin des événements. Dans le Sphinx d’Or, il situe Alésia en hiver, sous la neige. Par la suite, il s’est rendu compte que la bataille avait eu lieu à la fin de l’été. Dans Vercingétorix, il donne donc une nouvelle version du siège perdu par les Gaulois. Alix senator est l’héritier de ses deux versions. Comment les concilier ? Et si tout cela, tous ces récits de jeunesse, étaient en fait des souvenirs du vieil Alix, des souvenirs fluctuants comme ils le sont tous ?

Alix raconte ses souvenirs à ses neveux…